ARTICLE

Vous n'êtes pas une poubelle ! 

malbouffe-diabete1.jpg
660artimg1554284560_w660.jpg
la-lutte-contre-gaspillage-alimentaire.j

« Il ne faut pas gâcher, pas jeter, et bien finir son assiette car des enfants ont faim dans le Tiers Monde, parce qu’il faut respecter la nourriture, et ne pas l’avoir dépensée pour finir à la poubelle… »

 

Nous sommes en 2019 soit 74 ans après la fin de la 2ème guerre mondiale, période au cours de laquelle beaucoup ont manqué, économisé, anticipé, conservé, amassé, empilé, et parfois mangé périmé.

Puis la faim dans le monde médiatisée, pour laquelle on demande aux écoliers d’apporter des sacs de riz pour les exporter dans les pays où les enfants meurent de faim nous sensibilise également.

Ajoutée à cela, la culpabilité donnée aux enfants qui ne finissent pas leur assiette ou leur bol de lait du matin… (ce qui est assez compréhensible vu la difficulté à digérer du lait, et pire, à jeun ! Et encore pire, accompagné d’un jus de fruit, même s’il est pressé maison, sans parler de l’association avec le pain ou des céréales… Votre enfant a de grande chance de mettre au moins deux heures avant de se sentir apte à être concentré en classe…)

 

La faim reste une menace, une peur justifiée dans certains pays.

Mais en France ? En Europe ?

En 2018, un français sur 2 est en surpoids

Dans les pays dits développés, différentes associations se démènent pour pallier la faim des familles défavorisées et des SDF. Il est possible de soutenir ces associations, mais gaspiller ne leur est d’aucune aide.

L’obésité ne cesse d’augmenter, elle touche en France 15,8% des hommes et 15,6% des femmes.

56,8% des hommes sont en surpoids ou obèse et 40% des femmes en surcharge pondérale.

50 000 opérations bariatriques ont lieu chaque année.

En 15 ans, entre 1997 et 2012, + 76% de cas de surpoids.

 

Selon l’OMS

 https://www.who.int/features/factfiles/obesity/fr/

« Mai 2017 : L’obésité a atteint les proportions d’une épidémie mondiale, 2,8 millions de personnes au moins décédant chaque année du fait de leur surpoids ou de leur obésité. »

« Plus d’1.9 milliard d’adultes sont en surpoids et plus de 650 millions sont obèses (…) La prévalence de l’obésité a presque triplé entre 1975 et 2016 (…) L’obésité existe aussi désormais dans les pays à revenus faibles ou intermédiaires »

« Plus de 41 millions d’enfants de moins de 5 ans étaient en surpoids en 2016 ».

On a vraiment faim ?

Finir son assiette, pourquoi pas… mais si elle est trop copieuse, rien ne sert de s’obliger à la terminer. Pour ne pas gâcher ? Parce que d’autres ont faim ? Parce que ce serait de l’argent jeté par la fenêtre ?

Si vous ne finissez pas votre assiette, c’est que vous n’avez plus faim, ou que votre portion était trop conséquente. Par contre, rien ne sert de jeter non plus ! Ce n’est pas l’apologie du gaspillage que de ne pas finir son assiette (bien au contraire, car celui-ci est bien d’actualité !) mais bien de gérer nos stocks autrement, réduire les quantités cuisinées (si vous restez sur une sensation de « petite faim » c’est d’ailleurs l’idéal plutôt qu’être repu, signe que vous avez bien trop mangé. Il est très simple de garder l’excédent pour un repas suivant, ou le mettre au congélateur si vous ne souhaitez pas remanger la même chose rapidement.

Epargnez aussi vos enfants…

Ceci concerne aussi les enfants : essayer de différencier caprice et satiété plutôt que d’imposer un gavage néfaste pour sa santé, pour ne pas jeter…

Votre enfant est-il une poubelle ?

Soyez rassurés, la faim a peu de chance de le rattraper, et s’il se sent un peu affamé en attendant le repas suivant, c’est qu’il aura bien terminé sa digestion, ce qui est amplement plus sain que de se remettre à table avant d’avoir fini celle du repas précédent.

Avis aux mamans et papas qui terminent aussi les repas des enfants, y compris des bébés

Ce sont effectivement de petites quantités la plupart du temps, mais additionnées les unes aux autres, ajoutées à votre propre repas, vous augmentez ainsi les proportions de votre journée de façon très significative ! Multiplié par le nombre de jours par semaine, par mois, et pas an… Rien d’étonnant à cela de prendre 4 kilos sans vous en rendre compte.

Si vous ne finissez pas votre assiette, ou si des aliments bientôt périmés traînent dans le frigo, ne vous forcez pas à les manger si les quantités deviennent trop importantes.

 

L’enfant du Tiers Monde n’aura malheureusement pas moins faim que vous finissiez votre frigo ou que vous jetiez les aliments périmés. Si vous souhaitez aider les enfants défavorisés il y a d’autres actions bien plus concrètes et de nombreuses associations dévouées qui ont besoin de dons, plus que les restes de repas de nos poubelles.

Les premiers temps vous ferez ainsi peut-être un peu de gaspillage le temps de se réapproprier la gestion de vos stocks alimentaires, mais ceci pour ensuite ne plus gaspiller, et ne plus vous forcer à finir votre repas pour autant. Nous avons la chance d’avoir réfrigérateur et congélateur qui nous permettent de conserver à souhait nos aliments, il y a donc peu d’excuses valables pour justifier râcler les assiettes des enfants et la vôtre, mais également justifier jeter des aliments périmés.

Vous avez l’impression de jeter votre argent par la fenêtre ? Dites-vous plutôt que vous vous épargnez des graisses, du sucre, du lactose, trop de gluten, du sel, et des calories en trop, et éventuellement l’achat de compléments alimentaires amincissants, de crèmes raffermissantes, ou des consultations chez un spécialiste pour maigrir. (là, je pense vraiment à vous plutôt qu’à mon portefeuille !!)

Vous faites en réalité des économies, sans parler de l’éventuel mal-être de se sentir engoncé dans ses vêtements.

😊

S’il vous reste des produits dans votre cuisine c’est que votre stock était trop important. C’est surtout la gestion de vos courses et leur fréquence qu’il faudrait repenser pour éviter de trop dépenser. N’ayez pas peur de manquer ni d’avoir faim… La dite « faim » de sensation d’estomac vide en fin de matinée ou en début de soirée n’est en réalité qu’un signe que votre digestion est enfin terminée, et que visiblement elle a été longue car une digestion normale, suite à un repas sain, ne devrait pas prendre plus d’une heure.

Que vous soyez dépité ou que vous culpabilisiez de jeter, soit ! Mais à présent, changez vos habitudes en gérant vos courses différemment, sans forcément faire un stock de provisions comme si vous vous prépariez à une prochaine guerre ou à la fermeture générale de tous les magasins de la région.

Respectez-vous davantage que votre poubelle, vous n’êtes pas une poubelle.

Vous avez fait l’erreur d’acheter en trop grande quantité ? Vous ferez désormais attention aux quantités achetées… Votre corps et votre silhouette vous en remercieront et votre santé encore plus !

La planète également profitera pleinement de cet allègement de consommation excédentaire et abusive. Les distributeurs adaptent leurs stocks en fonction de notre consommation et non l’inverse, même si les différentes « promotions » ou opérations commerciales tentent de nous inciter à acheter et consommer plus pour pallier aux éventuelles erreurs de prévision.

Ne vous faites pas avoir par des promotions qui vous feront consommer plus.

Restez maître de votre foyer et de votre portefeuille, mais aussi de votre santé, dans le respect de notre belle planète…

 

A votre santé 😊

Naturopathie et Soins énergétiques Orléans
  • Grey Facebook Icon
  • Gris LinkedIn Icône

06 75 02 19 80

logo animap.png